La chronique déco d’Anne, sur Radio Plage FM 89.1, diffusée chaque samedi à 8h15 et 11h30.

Nous allons vous expliquer simplement les différents métiers que sont l’architecte d’intérieur et l’architecte DPLG ou HMONP

 

L’architecte d’intérieur

L’architecte d’intérieur se concentre sur l’agencement et l’ergonomie d’un espace intérieur. Pour que celui-ci corresponde aux souhaits de son client, il va jouer sur les volumes, la lumière, le mobilier en prenant compte les contraintes techniques et budgétaires.
Attention il n’est pas habilité à travailler sur les structures du bâtiment ou plus simplement sur les murs porteurs.
Toutefois il réalise aussi des plans de projet sous tous les angles pour des constructions ou des agrandissements de bâtiments de moins de 150m².
A ce titre, il peut aussi être maître d’œuvre et peut donc prendre en charge le suivi de chantier. Il a donc obligatoirement une assurance décennale.

 

 

L’architecte DPLG ou HMNOP

L’architecte est un technicien.
C’est à la fois un créatif, à l’écoute de ses clients mais aussi le responsable de la faisabilité du projet liés aux contraintes législatives, techniques et budgétaires. Véritable concepteur architectural, il conçoit, dessine, supervise les travaux de construction (maison, immeuble) ou de modifications d’un bâtiment (fondations, murs porteurs) c’est donc aussi un maître d’œuvre. Il est le seul habilité pour des projets au-delà de 150 m².
Cette profession est très réglementée. Depuis 2007, l’architecte DPLG est devenu architecte DE (diplômé d’état). Il est architecte HMNOP après avoir obtenu l’Habilitation à exercer la Maîtrise d’Oeuvre en Nom Propre. Bien entendu, il est inscrit à l’ordre des architectes et a obligatoirement une assurance décennale.

 

 

Le client avant tout

Quelque soit le professionnel auquel vous faites appel, décorateur d’intérieur, designer d’espaces, architecte d’intérieur ou architecte DPLG-HMNOP, dans tous les cas il doit comprendre et anticiper vos besoins, l’espace doit être optimisé et pensé pour les particularités de chacun d’entre vous.
Il doit permettre aux clients de s’approprier leur projet et donc leur futur habitat.
La création passe par l’observation et l’empathie !

 

Vous avez raté notre chronique ? Ecoutez le replay ci dessous 🙂
Chronique Déco du 12 octobre 2019

 

Des questions et des idées de thématiques pour les prochains articles ?
Envoyez-nous vos messages. Nous y répondrons dans nos prochaines chroniques.

Bonne journée et à la semaine prochaine !
Sources : CIDJ, l’Etudiant et Onisep
Crédits visuels : Pinterest

vulputate, sem, elit. libero Phasellus leo ipsum et,
Share This