La chronique déco d’Anne sur Radio Plage FM 89.1, chaque samedi à 8h15, 11h30 et 19h45.

Bonjour à toutes et à tous, dernière chronique concernant le merchandising avec aujourd’hui la partie concernant la mise en scène.

Un des points importants du merchandising est de donner envie au client, envie de rentrer à l’intérieur, envie de s’y promener, envie de regarder et bien entendu envie d’acheter.

 

 

La vitrine

 

Elle est un point essentiel. C’est la première chose que voit un client potentiel. Cela va lui dire quels produits il peut y trouver et cela va le renseigner sur l’identité du commerçant.

La mise en scène va donc refléter l’image du lieu et c’est ce qui va inciter ou non le client à rentrer.

On va donc y retrouver les produits tendance dans une scénographie attractive pour plaire au plus grand nombre.

 

 

 

 

L’agencement du point de vente

 

Au même titre que la vitrine, c’est primordial.

Il faut que le client puisse s’y déplacer facilement, voir les différents produits aisément. On parle aussi de parcours client.

Entre le moment où il rentre, où il trouve ce qu’il souhaite et où il l’achète, tout doit se faire de façon logique et claire, sans hésitation.

Pour cela, les espaces sont propres, soignés, correctement éclairés, rangés et bien signalés avec des produits accessibles facilement.

 

 

 

 

Quel produit dans quelle zone

 

On appelle zone chaude, un espace où les clients passent obligatoirement.

Donc tous les produits qui s’y situent, se verront naturellement et seront de fait mis automatiquement en valeur.

C’est donc un espace utilisé pour valoriser des produits sans efforts particuliers.

 

On appelle zone froide, un espace où le client n’ira pas forcément comme le fond du magasin.

Par contre, cela veut dire qu’on peut y positionner des produits qui sont de toute façon acheter et que le client va faire l’effort d’aller chercher.

 

 

 

 

L’ambiance

 

C’est aussi un facteur essentiel dans le merchandising.

Le client potentiel va retrouver les marqueurs de l’identité du lieu et s’en souvenir. Il doit se sentir à l’aise dans le point vente et ce grâce au marketing sensoriel. On stimule les cinq sens du client pour favoriser l’achat.

Avec la vue. On va travailler sur l’éclairage, les couleurs, les hauteurs, le packaging.

Avec l’odorat. Cela sert surtout dans les lieux liés au bien-être.

Avec l’ouïe. Si la musique plaît, elle donnera envie de rester un peu plus longtemps.

Avec le goût. Je pense que tout le monde apprécie de pouvoir déguster un produit, boisson ou autre.

Avec le toucher. Se rendre compte d’une texture, d’un aspect, cela peut aussi rassurer avant d’acheter.

 

 

 

 

Pour résumé, on met en scène une histoire qui se renouvelle perpétuellement et on donne envie de continuer à y participer.

 

 

Vous avez raté notre chronique ? Ecoutez le replay ci dessous 🙂

Chronique Déco du 20 novembre 2021

 

Des questions et des idées de thématiques pour les prochains articles ?
Envoyez-nous vos messages. Nous y répondrons dans nos prochaines chroniques.

Bonne journée et à la semaine prochaine !
Crédits visuels : Pinterest