La chronique déco d’Anne sur Radio Plage FM 89.1, chaque samedi à 8h15, 11h30 et 19h45.

Après la surface habitable, cette nouvelle chronique porte sur l’emprise au sol.

 

 

 

 

Définition

 

Elle est beaucoup plus facile à calculer car plus simple dans sa définition.

L’emprise au sol, c’est la projection verticale du volume de la construction, tous débords et surplombs inclus.

 

 

Le calcul

 

Cela comprend donc :
– la surface au sol du rez-de-chaussée d’une construction mesurée à l’extérieur des murs
– les terrasses ou annexes couvertes même si non closes
– les piscines

 

Par contre, sont exclus du calcul :
– les éléments architecturaux inférieurs à 0,6M comme les débords de toiture ou les balcons
– les sous-sols même s’ils sont plus grands que le rez-de-chaussée du bâtiment

 

Attention lorsque les débords de toiture sont soutenus par des poteaux et s’il y a des fondations importantes, ils peuvent être comptabilisés comme de l’emprise au sol.

 

L’agencement intérieur n’a donc pas d’importance pour le calcul contrairement à la surface de plancher.

 

 

L’annexe

 

Comme j’ai évoqué le terme un peu plus tôt, je vous donne la définition d’une annexe.
Ce n’est pas une extension du bâtiment principal. Elle est totalement séparée de celui-ci. C’est une construction qui a usage par exemples de garage, d’abri de jardin ou d’atelier de bricolage.

 

 

Vous avez raté notre chronique ? Ecoutez le replay ci dessous 🙂

Chronique Déco du 13 mars 2021

 

Des questions et des idées de thématiques pour les prochains articles ?
Envoyez-nous vos messages. Nous y répondrons dans nos prochaines chroniques.

Bonne journée et à la semaine prochaine !
Crédits visuels : Pinterest